Dimanche 8 décembre

Sortie qi-gong et marche à LASALLE

Rendez-vous au Coin des Z'Arts à 9h, départ 9h15 pour être à LASALLE vers 10h.
Se garer à droite sur le parking au bout de la Traverse Neuve.
Qi gong au bord de la rivière, le courant n'est pas tumultueux, les arbres seront moins feuillus.


Sortie associative et familiale le 8 décembre 2013

C'était pour les adhérents de Vivre en Vaunage et Souffle de Vie 
Accessible à tous, 1/2 journée, distance 6 km, dénivelé + 178 m.

Une balade dans la vallée de Salendrinque, au coeur des Cévennes, dans cet authentique terroir dont on apprécie le charme.
Le matin, Qi gong au bord de la rivière. Le repérage date de l'été, la verdure est au rendez-vous: mais brrrr ! Ce 8 décembre le décors change, la gelée blanche prend le relais. Couverts "comme des mites" on se met à capter le soleil par tous nos pores. Et ça marche ! Le froid n'a pas raison de nous ! La végétation hiberne et s'endort sous une couverture blanche à moins 5° !!
Après avoir  poussé le bateau, incroyable comme cela réchauffe !  nous récupérons nos sacs à dos et suivons la "calade" qui mène au Pont Vieux et jusqu'à la fontaine de la Croix, emplacement de l'ancien pilori. La ruelle de la Mouthe nous conduit vers le bosquet du Souvenir, où chaque cèdre est dédié à un soldat Lasallois tombé au champs d'honneur durant la guerre de 1914-18. L'accès un peu pentu oblige à ralentir le pas !
Le bosquet du Souvenir est implanté sur trois bancels mal entretenu, des plaques se détachent. Enfin un sentier plat ! Direction le Rocher de la Lune : nous faisons craquer les feuilles de châtaigniers qui jonchent le sol, très agréable moment, complicité entre les couleurs chaudes des feuillages, le calme et l'isolement tout près de la vie du village. Le rocher est presque là, notre curiosité se dirige vers une cabane abandonnée, l'imagination vagabonde : si spacieuse ! un ermite devait vivre là ! ce rocher ou plutôt ces rochers de granit, ronds, usés, énormes.  Ce lieu peu propice à un repas dehors nous entraine vers le Col du Lièvre à la recherche du soleil.
Sur notre chemin, rencontre avec un chêne doré. Déballage de victuailles, partage et dégustation, nous en gardons au cas ou nous nous perdrions ! Vous pensez peut être digérer comme un boa ! Somnolents, appuyés contre un tronc. Pas du tout! Qi gong digestif et l'on repart ragaillardi vers le col de la Pierre Planté. Rencontre inopinée avec un berger, son chien qui conduit son cheptel de façon remarquable: nous avons surpris ses moutons quelque peu inquiets..Descente vers le château du Solier, le propriétaire nous y accueille volontier et narre l'histoire de ce lieu acheté par son grand-père. Le Solier était jadis le grenier dans lequel on plaçait tous les objets qui ne devaient pas être vu des voisins !!! Sur le retour, découverte d'une clède ou clédo en occitan, c'est un petit bâtiment sur 2 étage,  annexe au mas cévenol, utilisé pour sécher les châtaignes. En bas on entretient un feu qui doit brûler modérément mais continuellement. A l'étage, un plancher supporte la récolte de châtaignes sur une épaisseur de 50 cm. Tous les jours, le feu est entretenu et les châtaignes retournées. Au bout de 3 à6 semaines, celles ci sont sèches. On retire la peau, elle prend l'appellation de "blanchette" " chataignon " ou "bajana".
Retour au parking par la Traverse des Endettés, et pour cause, si l'on devait de l'argent à un commerçant, il était judicieux d'emprunter ce passage à l'abri des regards.
Une journée bien remplie, pleine de soleil, de découvertes sur ce coin de " verdure" sans trop de fatigue. Nous devons y retourner !! au printemps.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire