6 Avril Visite au MUCEM


Sortie associative au MUCEM le 6 avril 2014
VIVRE en VAUNAGE et CLARENS'  ART.

Après un départ fixé à 9h30, nous voilà en route pour MARSEILLE, rendez-vous à l'entrée du MUCEM vers 11 heures.
IL existe une fascination collective pour cet édifice architectural dessiné par Rudy Ricciotti.
Le musée est construit sur le site du fort Saint Jean et du môle J4 du port de la Joliette.
Surplombant la darse entre les 2 sites, une passerelle de 130mètres de long relie le fort au musée. Une passerelle relie le fort à l'esplane de la Tourette.
Le musée est un bâtiment de pierre, d'eau, de vent: un cube de 15000 m3 présente les collections sur 2 niveaux et accueille un auditorium, une librairie et un restaurant avec terrasse panoramique.

Nous y avons surtout vu 2 expositions temporaires
" SPLENDEURS DE VOLUBILIS" bronzes antiques du MAROC et Méditerranée.

Volubilis, site archéologique proche de Meknès et Fès fut l'une des résidences du prince Juba II et son épouse Cléopâtre Séléné, fille de Cléopâtre d' Alexandrie et Marc Antoine.
Ils transmirent le goût des classiques grecs et commandèrent des oeuvres aux artistes de tout l'empire pour agrémenter les demeures, bibliothèques, monuments.
L'exposition présente des pièces d'autres sites archéologiques méditerranéens illustrant la circulation des modèles dans la méditerranée antique.
Une présentation de la fabrication des bronzes de l'époque, en maquette et vidéo surprennent le visiteur.

" LE MONDE A L' ENVERS" 1500 m2 de costumes exposés.
Carnavals et mascarades d'Europe et de méditerranée. Les parades urbaines, les mascarades rurales renaissent et se réinventent. Chasser l'hiver, chasser les forces du mal, balayer les fautes et les mésententes de l'année écoulée, réveiller la végétation, hâter l'arrivée du printemps, appeler la prospérité et l'harmonie sur l'année à venir. Telles sont les missions des masques qui contribuent à refonder le monde.
Les caractères archaïques du carnaval, l'universalité de certaines pratiques ou de certains personnages, invitent à s'interroger sur les origines et les significations de la fête. 
En quête de sens, les carnavaliers d'aujourd'hui se réapproprient les interprétations des folkloristes du début du XX siècle. 
Le carnaval est-il un héritage des fêtes grecques ou romaines? 
Une vielle tradition celte ou germanique ou berbère?
Une invention de l'église? ou les vestiges d'une religion préhistorique? ou mythologique?

" DES ARTISTES DANS LA CITE"
Exposition collective, l'art au travail rassemble les travaux de 7 artistes qui posent leur regard sur la société marocaine en mutation.
Dans ce pavillon, cet art nouveau nous laisse perplexe! nous n'avons pas bien compris!

Repas pris sur l'esplanade du retaurant, puis ballade digestive sur le chemin de ronde du fort Saint Jean: l'exposition permanente nous a échappé. 
Mais que du bonheur ce jour là, sans nuage, sans mistral, décision; nous retournerons à l'automne, l'exposition temporaire sera renouvelée.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire