L'étang du Scamandre

C'est le 6 juin, de bonne heure.
Une sortie associative, familiale en plein air dans les roselières à la découverte de la faune et la flore.

 Le guide, Serge Colombaud,  nous attend à 9h30 pour une visite commentée et ce jusqu'à 12h.
Départ à 8h30 du Coin des Z' Arts.
Prévoir ses jumelles afin d'observer la nidification des oiseaux.
Apporter son pique-nique. Des tables sont prévues à cet effet.
Balade sur 2 sentiers, l'après midi ( 3 km ). Le plan est fourni ce jour là.

La journée s'annonce belle, pas un seul nuage.
Serge Colombaud, nous propose un diaporama et des explications sur la gestion de l'eau dans cette " Petite Camargue". 
La cité des roseaux presque impraticable pour nous de part sa densité. Des milliers de tiges appartiennent à un rhizome, constituent un habitat pour de nombreuses espèces animales.
Nous les découvrons, avec leurs chants, leurs nidifications, reproduction ... tous cohabitent; espèces terrestres, aquatiques, et amphibiens.

Départ dans les roselières, on s'y déplace sur le " negachin" en s'aidant d'une "partëgue" pour avancer,   on utilise un  "sagnadou" pour couper la "sagne". Démonstration.
Cette herbe géante, la sagne appartient à la famille des graminées: tout est bon dans ce roseau, les feuilles pour les herbivores gourmands, de plus c'est un matériel de construction pour y implanter son nid à l'abri de certains prédateurs, un camouflage avec d'excellentes cachettes.

Nous découvrons 9 sortes de hérons dans ces roselières, le butor ou boeuf à plumes nous est apparu comme le plus mystérieux: cet oiseau , lorsqu'il est inquiet prend une attitude mimétique, bec et cou tendu vers le ciel, immobile, se confond avec les couleurs et les formes du roseau. Son cri rappelle le son de la corne de brume, nous l'avons cherché, mais en vain !!! Il chante pour attirer les femelles, il faut croire qu'il avait trouvé ce jour là! 
Les hérons implantent leur nids en groupe assez loin de la civilisation, l'observation se fait avec les jumelles. la nourriture abonde pour tous, écrevisses, grenouilles, tanches, gardons, carpes, épinoche, perche soleil, anguilles.
Le ragondin, le moins farouche, se laisse approcher si nous sommes bien silencieux. 

Puis l'heure du pique-nique, sous un espace un peu ombragé. Un moment de repos et une ballade en petit comité pour observer ce monde silencieux. Un ragondin transporte du bois, un autre grignote une denrée, un héron immobile chasse, deux cigognes surveillent depuis leur nid, des grenouilles plongent, tous très rapides, laissent seulement entendre un " plouf" un peu frustrant !!

La ballade plaisante, à faire en toute saison, le guide passionnant et passionné.

Christine


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire